CR Ambazac 2009

Publié le par Eric

 

2 eme  participation pour moi à ce trail mais ce coup-ci dans des conditions totalement différentes puisque le soleil et la chaleur étaient de la partie.

 

Arrivé sur le site avec Mario et Romu  à 10h30, direction le retrait des dossards et en traversant le site, on peut déjà prendre la température de ce que sera la course puisque la foule y est déjà impressionnante.

Retour à la voiture pour la séance d’habillement. Je pars en condition raid, avec Camel bag chargé à fond et avec les trabucos aux pieds.

Puis direction la ligne non sans peine puisque nous avons déjà perdu Mario pendant  30 bonnes minutes. Il était bien caché le bougre !!

Pas d’échauffement  particulier les 32 km km qui se  profilent devant nous suffisent à notre bonheur.

Départ en ligne toujours aussi impressionnant et poussiéreux à 12 h pétantes.

Je n’ai aucun objectif précis (comme d’hab. vous allez me dire) le but étant de terminer déjà en un seul morceau et dans un état qui me permettrai de faire quelques km de plus. J‘ai donc prévenu Mario et Romu de ne pas s’occuper de moi et de faire leur course. Je reste cependant sur un rythme élevé au départ  (5.20 ;5.04 ;5.21 sur les 3 premiers km ) pour faire un bout de chemin avec eux tant que c’est encore relativement plat.

J’ai pourtant du mal à suivre la faute à des intestins récalcitrants ce qui m’inquiète un peu car le chemin est encore long ! (Trop de gatosport ?)

Bref, à la première grosse bosse, je me mets en mode tranquille et laisse mes deux compères partir en courant.

L’ambiance est sympa et chaleureuse. Ca chambre un petit peu quand on croise des Marseillais pour leur rappeler qu’ils ne terminent que 2eme au  championnat…

7eme km on attaque la première longue montée . Je trottine un peu avant de marcher à allure soutenue  au bout d’une dizaine de minutes j’aperçois au loin mon Mario et Romu  en allure marchent eux aussi.  Je me remets à courir pour les rejoindre et on se chambre mutuellement, moi en leur disant que c’est quand même un peu plus dur que notre terrain de jeu à La Rochelle et eux parce que j’avais dit que je faisais ce trail tranquille.

On adopte à partir de ce moment une allure régulière mais soutenue sur le plat et les descentes et dans les montées une marche soutenue.

Passage au 10km en 57 mn puis du 15 eme en 1h27.

C’est à peu près à ce moment que je me fais peur car en voulant suivre Mario qui est très à l’aise dans les descentes, mon pied droit se tord assez fort sur une pierre. Moment de panique tout en continuant à dévaler la pente pratiquement à cloche pied….J’essaie d’évaluer les dégâts : la douleur s’atténue un peu au fur et à mesure de la descente mais j’ai mis le frein à main ! C’est pas le moment de me blesser !

Retour sur le plat où je dis à Mario et Romuald de ralentir un peu, il me faudra un bon ¼ d’heure avant de retrouver un rythme normal et plus trop de gênes, mais bon, chat échaudé craint l’eau froide alors désormais les descentes se feront sur des œufs.

20eme km en 1h 58.

Les paysages sont magnifiques, je prends vraiment mon pied sur ce genre de course.

Coté physique, ça ne va pas trop mal je lâche même parfois mes compagnons de route dans certaines montées que je fais en courant, enfin en trottinant puisqu’il faut se frayer un passage entre les concurrents.

25 eme km en 2h27

On attaque une longue et interminable descente qui fait bien mal aux jambes. Petit coup de moins bien juste après surtout quand je pense que dans 1 mois il me restera alors 60 km  à faire !! Mais bon, je me mets machinalement à chanter la chanson de JJ Goldman « J’irai au bout de mes rêves » et la machine repart de plus belle. Dans l’histoire on perd Romuald qui manque un peu de fond car il revient de blessure.

30eme km en 3h03 .

Une clameur se fait de plus en plus grande à l’approche de la dernière difficulté. Drôles de sensations lorsque aux pieds de ces marches on se croirait en haut d’un col du tour de France…Je ferai la montée en courant et applaudissant moi aussi ce joyeux public. Une petite pause pour attendre Mario qui n’a pas pu suivre et nous voilà parti pour finir cette descente ensemble et passer sous l’arche en 3h10 01.

Romuald arrivera peu après en 3h19.

 

En conclusion que du bon puisque je finis bien physiquement même si ma cheville se réveillera un peu plus tard.

Niveau matériel, rien à redire même avec la chaleur.

Et que de bons souvenirs une nouvelle fois de cette course que je conseil à tout le monde.

Publié dans Compte-rendu de course

Commenter cet article

Sydoky 03/06/2009 22:34

Bravo pour ta course tranquille ! Et ça me rassure de voir que toi aussi tu as marché dans cette première longue côte Bonne fin de prépa pour le grand raid !

olive16 03/06/2009 10:05

3h10 et en plus facile chapeau fallait le faire :-) bonne continuation dans ta prépa

phillo 02/06/2009 21:43

Bravo Eric, t'es un sacré costaud. Voilà comment j'aurais souhaité finir cette course, même avec 20minutes de plus, j'aurais été satisfait. Que du punch le Rochelais. Souhaitant que la cheville se fasse oublier bien vite.